Biographie


Samir Sammoun

Samir Sammoun naît le 10 août 1952 au Liban dans un village pittoresque perché au sommet des montagnes du Chouf, à 40 kilomètres au sud de Beyrouth. Encore aujourd’hui, l’artiste garde un souvenir inoubliable des couleurs du paysage méditerranéen de son enfance. Samir a 21 ans lorsqu’il quitte le Liban pour émigrer au Canada, où il obtient son diplôme en génie électronique et télécommunications. Depuis ce moment, il conjugue sa carrière professionnelle et sa passion, la peinture. Chris Klimantiris, qui représente Samir en 1996, illustre avec éloquence le travail de l’artiste : « La première fois que j’ai vu les tableaux de Samir, j’ai été fasciné par le raffinement de sa technique. Ses oeuvres me faisaient voyager dans le temps; j’étais transporté dans le Paris au tournant du 20e siècle et de l’époque des impressionnistes ». Samir possède un style et une technique postimpressionnistes bien à lui. Excellent coloriste par nature, il détient une palette très riche allant jusqu’à 30 tons et nuances. Il emploie des pinceaux doux et ronds, et travaille principalement sur des toiles de lin, un matériau qui supporte bien les couleurs à l’huile que Samir utilise généreusement pour créer ses arrière-plans. Quand il s’apprête à peindre, Samir prépare soigneusement sa toile avec de la terre de Sienne et de l’ombre brûlée, qu’il applique au pinceau en soie de porc, afin de faire ressortir le grain de la toile. Cette méthode est utilisée pour créer l’illusion d’une lumière qui émane de l’intérieur du tableau. Les couches de peinture donnent à la toile une texture naturelle. La technique de l’artiste consiste à effectuer des coups de pinceau volontaires et successifs qui produisent un certain relief et une variation des nuances.

Démarche artistique, par Samir Sammoun

Enfant, j’ai commencé à m’intéresser à la peinture et j’essayais de comprendre comment manipuler l’huile ou l’aquarelle, deux médiums qui me plaisaient, autant l’un que l’autre. Je peignais à l’aquarelle dès l’âge de cinq ans et je me rappelle que ma première expérience avec l’huile remonte à mes 13 ans. Les décors romantiques étaient mes sujets de prédilection, comme les couchers de soleil, les paysages marins exposant un bateau, et bien d’autres encore. Je jouais avec les couleurs qui retenaient davantage mon attention. D’aussi loin que je me souvienne, j’étais attiré par d’anciens maîtres, incluant Turner, Corot, Fragonard et d’autres. Les peintres impressionnistes ont piqué ma curiosité dans la jeune vingtaine, d’abord Pierre Auguste Renoir, puis Claude Monet. Je me suis ensuite intéressé à Vincent Van Gogh pour ses rendus de la Provence aux couleurs vives. Je pense savoir pourquoi : je suis né au Liban et la luminosité est la même qu’au sud de la France. Les cyprès, les champs de blé et les oliveraies étaient des objets qui avaient coloré mon enfance. Mon défi était de rendre à ces paysages toute leur beauté — il devenait évident que je devais concevoir ma propre catégorie de sujets pour laquelle j’allais créer une nouvelle façon de faire afin de personnifier mon art. Bien sûr, j’aurais pu produire de magnifiques rendus de paysages et de scènes urbaines en employant la technique impressionniste classique. Je m’explique : si vous regardez les tableaux de Monet, Sisley ou Pissarro côte à côte, ils ont une méthode semblable. La distinction se fait dans la maîtrise des couleurs, des teintes et du sujet. Renoir était une classe à part, ainsi que Cézanne, et d’autres. Van Gogh était assurément différent, tout comme la variété de sujets qu’il exploitait et dominait comme nul autre à mes yeux. Puis vinrent les fauves, avec leurs couleurs et leurs teintes vives, qui constituaient une école à eux seuls. Alors, de ce qui reste, je m’approprie une façon bien à moi de créer pour rendre à la nature toute sa beauté. Voici ma vision : premièrement, le processus m’est venu à l’esprit en examinant consciencieusement la nature, en particulier les paysages de fleurs sauvages, les vergers de pommiers, les oliveraies, etc. Quand vous observez attentivement de tels paysages, vous remarquez que la scène est essentiellement composée de couches de couleurs et de teintes, superposées de manière aléatoire (c’est-à-dire individuellement désorganisées) et pourtant, le résultat final est sensiblement le même. Je m’explique : lorsque vous vous tenez devant un champ de blé balayé par le vent, peu importe le mouvement auquel est soumis le champ (des couches de couleurs individuelles superposées de manière aléatoire, une après l’autre), le champ de blé est toujours le même à une exception près — il est plein de vitalité et bien vivant.


Samir est un artiste paysagiste possédant un vaste répertoire de thèmes picturaux, notamment les saules, les pommiers en fleurs, les champs de blé, les villages, les tempêtes, ainsi que les scènes urbaines et les paysages marins. Ses peintures reflètent un bonheur tranquille. Elles traduisent l’art d’un homme qui aime la vie. Comme l’artiste lui-même le dit si bien : « J’essaie que la personne qui regarde mes tableaux puisse percevoir la couleur du ciel, ressentir la température de l’air et le souffle de la brise qui caresse les pommiers ou les champs de blé. » L’art de Samir doit être observé à la bonne distance. De près, ses tableaux semblent abstraits. Mais lorsque l’observateur s’éloigne d’environ un mètre, la profondeur du relief et de la scène apparaît en trois dimensions. Samir n’utilise que très rarement une perspective classique. Ses esquisses ressemblent à des taches ici et là qui viennent préciser les ombres et les principaux points de référence de la scène, une scène que Samir a vue et revue plusieurs fois dans sa tête. Il réalise ensuite son travail dans un style « automatiste », basé sur le nombre de coups de pinceau qu’il a préalablement appliqués. Le résultat final est révélé seulement à la fin du processus, lorsque les couches de lumière sont mises aux endroits appropriés selon la texture générée. La touche subtile de Samir apparaît dans sa série Champs de blé, où le mouvement rythmique de l’artiste combine à la fois grâce et spontanéité. Les délicats chatoiements mettent en lumière les tiges élancées et les épis regorgeant de grains. Samir sait instinctivement où donner de l’impact dans le tableau : « Par moments, la toile semble évoluer d’elle-même. C’est à travers ce processus que j’ai le sentiment de jouer avec le destin de mes rendus sur la toile. Et c’est à partir de cette inspiration que j’ai le sentiment d’être le maître de leur destinée. »



Je me suis alors dit : « Si tu veux peindre un champ de blé, tout ce que tu as à faire, c’est de maîtriser les couches de couleurs et de teintes avec un coup de pinceau spontané et énergique, sans aucune préméditation quant aux touches de couleurs, tout en ayant en tête une idée bien précise de la scène générale que tu souhaites représenter. » Voici comment je travaille. Je sais que je peins un champ de blé, et que le résultat final sera un champ de blé, mais chaque coup de pinceau est rendu de manière aléatoire, sans aucune préméditation, sans toutefois dévier de la représentation dans son ensemble et de l’essence du sujet. Exactement comme si mon esprit, ma main et mon pinceau étaient le vent qui emporte la lumière jusqu’au bout de mon pinceau pour ensuite la déposer sur la toile. Je prépare d’abord ma toile en appliquant une couche de terre de Sienne et d’ombre brûlée. Il s’agit de la lumière qui intègre le sujet abordé. Cette même couche apparaît sur toute la toile et constitue la première caractéristique de ma technique. C’est la lumière qui fusionne à la scène et lui donne la vibration voulue. Les épais empâtements que je dépose sur la toile et qui me permettent un rendu de manière aléatoire sont la deuxième caractéristique. La troisième caractéristique est fondée sur la vibration des couches de couleurs qui, côte à côte, conçoivent l’atmosphère, l’ambiance et la température du moment. Le mélange des couleurs sur le même coup de pinceau, produisant un scintillement lumineux, représente la quatrième caractéristique. Et la cinquième caractéristique est la liberté que je m’accorde à chaque coup de pinceau, comme s’il était dirigé par le vent, pour créer l’effet de mouvement sur la peinture. Je peins toujours debout. Il s’agit d’un processus énergétique où je dépose des grappes de couleurs d’une teinte identique, puis j’y reviens pour constater leur vibration et leur intégration à l’ensemble du sujet. Dans mon esprit, je dois ressentir l’harmonie lorsque je peins et le résultat doit, à juste distance, m’apporter satisfaction. De près, mes oeuvres semblent abstraites. L’aspect tridimensionnel de mes peintures ressort quand on les regarde à la bonne distance. Les tableaux se développent au fil des épaisses couches de peinture que j’applique de manière automatique jusqu’à ce que les dernières touches de lumière soient déposées. Chaque peinture est unique; il m’est impossible d’en produire deux pareilles, et ce, même si le sujet est identique. Et, à l’évidence, personne ne peut copier une de mes oeuvres. Les gens et les critiques s’entendent pour dire que mon art est exclusif, vibrant, et qu’il se révèle et vous parle selon la lumière du jour, la distance et l’angle duquel vous le regardez.


Mes meilleures salutations,
Samir Sammoun

Collections permanentes et expositions en musées

  • Musée des Beaux-Arts de Boston (MFA, Boston), artiste invité pour la collecte de fonds Give the Arts a Chance, Boston, MA, États-Unis, 2011, 2012, 2014, 2015, 2016
  • Collection permanente du musée Plattsburgh State Art Museum
  • Collection permanente du musée The Museum of Russian Art (MoRA), Jersey City, NJ, États-Unis
  • Collection permanente du musée Latino Art Museum, Pomona, CA, États-Unis
  • Collection permanente du Samuel de Champlain History Center, Champlain, NY, États-Unis
  • Collection permanente du Musée de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, Montréal, QC, Canada
  • Collection permanente de l’institution Fonds arabe pour le développement économique et social, Koweït
  • Galerie d’art « vente et location », Musée des beaux-arts de Montréal, Montréal, QC, Canada, exposition octobre et novembre 2005
  • Musée Marc-Aurèle Fortin, Montréal, QC, Canada, exposition novembre 2003 à janvier 2004

Expositions solos

  • Saatchi Gallery, START Art Fair, Londres, Angleterre, 2019
  • Gallery D’May, Cape May, NJ, États-Unis, septembre 2015, 2018, 2019
  • LA Art Fair Show, Los Angeles, CA, États-Unis, 2019
  • Ocean Galleries, Avalon, NJ, États-Unis, 2019
  • Onessimo Fine Art Gallery, Palm Beach Gardens, FL, États-Unis, 2013, 2018, 2019
  • Red Dot Miami, Miami, FL, États-Unis, 2013, 2018, 2019
  • Artexpo New York, New York, NY, États-Unis, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019
  • Galerie d’Orsay, Boston, MA, États-Unis, octobre 2005, 2007, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018
  • Art Santa Fe, Santa Fe, NM, États-Unis, 2018
  • Art Salzburg Contemporary and Antique International, Salzburg, Autriche, 2018
  • The gallery Steiner, Vienne, Autriche, 2018
  • Art San Diego, San Diego, CA, États-Unis, 2014
  • Plattsburgh State Art Museum | State University of New York, Plattsburgh, NY, États-Unis, juin 2009
  • Latino Art Museum, Pomona, CA, États-Unis, juillet 2008
  • J.R. Mooney Galleries of Fine Arts, San Antonio, TX, États-Unis, novembre 2004, mai 2007
  • Musée des beaux-arts de Montréal, exposition à la galerie d’art « vente et location », Montréal, QC, Canada, octobre à novembre 2005
  • Chasen Galleries, Richmond, VA, États-Unis, octobre 2002, janvier 2003 et 2004, décembre 2005
  • Musée Marc-Aurèle Fortin, exposition rétrospective, Montréal, QC, Canada, novembre 2003 à janvier 2004
  • Art Palm Springs, Palm Springs, CA, États-Unis, 2003
  • DECOR Expo, Atlanta, GA, États-Unis, 2002
  • Artagraphix, Westlake Village, CA, États-Unis, juin à juillet 2002
  • Salon national des galeries d’art, Montréal, QC, Canada, 2000
  • Galerie Klimantiris, Montréal, QC, Canada, 1997
  • Place Bonaventure – Salon des métiers d’art du Québec, Montréal, QC, Canada, 1995
  • Galerie d’art Morency, Montréal, QC, Canada, 1994

Expositions en groupe

  • Galerie Saatchi, START Art Fair, Londres, Angleterre, 2019
  • LA Art Show, Los Angeles, CA, États-Unis, 2017, 2019
  • Art International Zurich - Contemporary Art Fair, Zurich, Suisse, 2018
  • The Shanghai Art Fair, Shanghai, 2017
  • Le balcon d’art, Saint-Lambert, QC, Canada, 2012, 2015, 2017
  • The Museum of Russian Art (MoRA), Jersey City, NJ, États-Unis
  • Galerie d’Orsay, Boston, MA, États-Unis, 2013, 2018
  • Plattsburgh State Art Museum, State University of New York, Plattsburgh, NY, États-Unis, avril 2009, 2010
  • Hôtel de Ville – Montréal, Montréal, QC, Canada, juin 2005
  • Musée McCord, Montréal, QC, Canada, février à mars 2002
  • Artexpo New York - Collectors Editions, New York, NY, États-Unis, 2001, 2002
  • CAPI, Rome, Italie, 1993
  • Le Cercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec, Montréal, QC, Canada, 1992

Représentations permanentes, principales galeries

  • Galerie d’Orsay, Boston, MA, États-Unis
  • Off The Wall Gallery, Houston, TX, États-Unis
  • Onessimo Fine Art Gallery, Palm Beach Gardens, FL, États-Unis
  • Ocean Galleries, Avalon, NJ, États-Unis
  • The gallery Steiner, Vienne, Autriche
  • Gallery D’May, Cape May, NJ, États-Unis
  • Sienna Fine Art, Las Olas, FL, États-Unis
  • Hazelton Fine Art Galleries, Toronto, ON, Canada
  • Le Balcon d’Art | Galerie, Saint-Lambert, QC, Canada

Parutions dans :

  • Fine Art Magazine, Samir Sammoun Celebrates Spring, « Timeless and Alluring –The Landscapes of Samir Sammoun », Victor Bennett Forbes, Spring 2018
  • Fine Art Magazine, Samir Sammoun’s: A Painter’s Vision, « Samir Sammoun’s View of Lake Champlain », Victor Bennett Forbes, Special Artexpo Edition, 2015
  • Fine Art Magazine, Samir Sammoun’s Masterpieces of Love, Victor Bennett Forbes, Spring 2015
  • Fine Art Magazine, Samir Sammoun in Montreal, « Channeling Van Gogh – Enjoying the Party », Victor Bennett Forbes, Winter 2006
  • Fine Art Magazine, Samir Sammoun’s Poetic Renditions, « Samir Sammoun’s Peace Project », Victor Bennett Forbes, Spring 2006
  • Fine Art Magazine, Samir Sammoun - 1,000 Years of Peace, « Samir Sammoun – Fields of Faith, Groves of Gratitude », Victor Bennett Forbes, Spring 2004
  • Fine Art Magazine, Samir Sammoun – Walking with Giants, Victor Bennett Forbes, Spring 2003
  • Magazin’art, Samir Sammoun : Artiste peintre de grande classe – Samir Sammoun: A Class Act, octobre 2000
  • Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)
  • Bibliothèque et Archives Canada (BAC)
  • Samir Sammoun, Artiste peintre de classe internationale, Pierre H. Savignac, 1996

Distinctions et prix

  • Ordre du mérite – Ville de Brossard, Brossard, QC, Canada, 2017
  • Fine Art Magazine – Hall of Fame, Samir Sammoun, New York, NY, États-Unis, 2015
  • Fine Art Magazine, Samir Sammoun – 1,000 Years of Peace, la peinture Champ de moutarde a été sélectionnée pour la page couverture, printemps 2004
  • Reçu par le président du Liban, son excellence Emil Lahoud, au palais présidentiel de Baabda. Don de la peinture Olive Grove, exposée au palais présidentiel, Baabda, Liban, 2003
  • Palm Spring, Art Expo, la peinture Champ de moutarde a été sélectionnée pour la couverture arrière, 2003
  • DECOR Expo Atlanta – guide du salon, la peinture Champ de blé a été sélectionnée pour la page couverture, Atlanta, GA, États-Unis, 2002
  • Artiste invité : encan d’art en direct à la télévision, Mountain Lake PBS, Plattsburgh, New York, NY, États-Unis, avril 2002
  • Artiste invité, peinture commissionnée – portrait de l’Assemblée nationale, offerte au gouvernement du Québec, Québec, QC, Canada
  • Artiste invité, Les Ailes de la Mode – concours La Maison de Rêve, Montréal, QC, Canada, 2001
  • Artiste d’honneur invité, Caza, Longueuil, Montréal, Québec, Canada, 1999
  • Artiste invité, peinture commissionnée, site web de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, Montréal, QC, Canada, 1998
  • Artiste invité, peinture commissionnée, page couverture du calendrier de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, Montréal, QC, Canada, 1998
  • Artiste invité, couverture de livre, ministère de la Santé et des Services sociaux - Gouvernement du Québec, Québec, QC, Canada, avril 1997
  • Mention d’honneur, concours 100 peintres, Montréal, Québec, Canada, 1992

Couvertures médiatiques

  • Télévision de Radio-Canada, 5 sur 5, Montréal, QC, Canada, 2005
  • Mountain Lake PBS, Landscape Escape, Plattsburgh, NY, États-Unis, 2003, 2004, 2005
  • Lebanese Media, reportage sur la visite au président, Baabda, Liban, 2003
  • LBCI Télévision, Liban, 2003
  • Les Ailes de la Mode - concours La Maison de Rêve, Montréal, QC, Canada, éditions 2001, 2002, 2003
  • Magazine Imaginaire, Samir Sammoun : l’art de nous imprégner des atmosphères hyper-impressionistes, Québec, QC, Canada, mai 1999
  • TQS (Télévision Quatre-Saisons), Les Ailes de la Mode – concours La Maison de Rêve, Montréal, QC, Canada, 2001
  • Montréal Gazette, site web, l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, Montréal, QC, Canada, 1997
  • Lebanese Television, couverture de l’exposition solo à la Galerie Klimantiris, Montréal, QC, Canada, 1997
  • Lebanese Television, couverture de l’exposition solo à la Galerie d’art Morency, Montréal, QC, Canada, 1994

Collections d’entreprises et collections publiques

  • Le Président Bill Clinton et la Première dame Hillary Clinton
  • Palais présidentiel, Beyrouth, Liban
  • Bureau du Maire de Plattsburgh, Plattsburgh, NY, États-Unis
  • Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, Montréal, QC, Canada
  • Ordre des ingénieurs et architectes du Liban
  • Vidéotron, Montréal, QC, Canada
  • Laboratoires Ayerst, Montréal, QC, Canada
  • Novartis Pharmaceuticals Canada Inc., Montréal, QC, Canada
  • Swabey Ogilvy Renault, Montréal, QC, Canada
  • Gouvernement du Québec, Québec, QC, Canada
  • IBM, Montréal, QC, Canada
  • Coca Cola, San Antonio, TX, États-Unis
  • Taiclet Family Center | Newton-Wellesley Hospital, Newton, MA, États-Unis
  • Datapoint Capital, Boston, MA, États-Unis
  • Charlesbank, Boston, MA, États-Unis

Aussi présent dans de nombreuses collections privées aux États-
Unis, au Canada, en France, en Angleterre, en Amérique du Sud,
en Australie, au Liban, dans plusieurs pays arabes et autres.